Fred Bellanger suscite l'admiration. (© deltafm)

Il a pédalé 6 jours et 6 nuits contre la maladie. Il est monté sur les planches d’un théâtre parisien. Le voilà maintenant dans un clip intitulé « Combat 2 vies », un texte qu’il a lui-même écrit.

Il y a des gens qui vous redonnent le sourire et le moral quand tout est gris autour de vous. Fred Bellanger est de cette trempe-là. Atteint de la maladie de Parkinson, le Wimillois aurait pu abandonner mille fois face aux symptômes qui lui empoisonnent la vie. Au lieu de cela, il a décidé de se battre, et de prouver à tous que rien n’est impossible.

Depuis, il enchaîne les défis. Sur une selle, d’abord, dans le hall de l’hôpital de Boulogne-sur-Mer, pendant 6 jours et 6 nuits. Une performance qui l’a fait connaître au niveau national, et lui a permis de bien s’entourer. Voilà comment il s’est retrouvé, un soir, à pédaler sur la scène du théâtre de la Huchette, à Paris, pendant que des comédiens racontaient avec émotion le quotidien d’un « parki », comme on dit. La pièce devait partir en tournée, mais la crise du covid, les confinements et la fermeture des théâtres en ont décidé autrement. C’est le moment aussi qu’a choisi la maladie pour se faire plus présente. Les crises de tremblements, couplées à des moments de « blocage musculaire« , ont été nombreux ces dernières semaines. Encore une fois, Fred aurait pu baisser les bras. Encore une fois, il s’est retroussé les manches. « Y’a pire que moi, estime-t-il. Je n’ai pas le droit de me plaindre. Actuellement, on voit bien que plus personne n’a le moral, avec le covid et la crise économique. Mais dans le plus noir des moments, il y a forcément du soleil quelque part« . 

Pour faire passer ce message d’espoir, Fred Bellanger a publié un clip, tourné avant la crise, mais qu’il n’avait pas encore dévoilé. « Cette chanson est venue en 10 minutes. J’écris souvent. Malheureusement, avec cette maladie et les tremblements, j’écris mais je ne sais pas me relire » sourit Fred Bellanger. Un humour qui cache aussi « une petite appréhension« . En juin prochain, le gaillard va subir une opération importante avec l’objectif de ralentir la maladie. « C’est une neuro-stimulation cérébrale profonde. Ils vont m’ouvrir le crâne et implanter des électrodes qui vont stimuler les zones touchées par la maladie. C’est une opération assez rare, complexe, et plus exigeante qu’une greffe« . Les risques, il les connaît. Mais les défis aussi. 

Fred Bellanger sort un clip plein d’espoir, avant une opération pour ralentir Parkinson. Un reportage Delta FM:

 

 

X
X