Il voulait ouvrir son restaurant pour réclamer “le droit de travailler”, mais finalement, il n’a fait que de la vente à emporter. Claude Quétu, le propriétaire du Red Bus, à Wirwignes, a accueilli plusieurs dizaines de clients, ce midi. Mais aucun n’est rentré à l’intérieur de son bus-restaurant. Le professionnel a indiqué que face aux sanctions encourues, il ne voulait pas prendre de risques. Un choix respecté par ses clients, qui ont donc décidé de manger à l’extérieur du restaurant. Ce qui leur a permis d’échapper à l’amende de 135 euros lorsque la gendarmerie est venue contrôler l’établissement, vers 13h.

Le ministère de l’économie a annoncé ce matin que les professionnels qui ouvriraient leur restaurant seraient sanctionnés par la suspension du fonds de solidarité pendant un mois. Ce midi, Claude Quétu a donc prévenu ses clients qu’il préférait laisser sa salle fermée, et faire uniquement de la vente à emporter :

Sur demande de la préfecture, la gendarmerie est intervenue vers 13h pour vérifier que personne ne mangeait à l’intérieur du restaurant. Dans le cas contraire, le restaurateur aurait risqué une amende de 5000 euros.

X
X