Le procès devrait durer deux semaines (© Delta FM)

Une famille de Wimereux accusée d’enlèvement, séquestration, torture et actes de barbarie. Le procès des propriétaires des glaces et croustillons “A la Charlotte” s’ouvre ce lundi aux Assises du Pas-de-Calais. En juillet 2017, ces vendeurs installés sur la digue avaient voulu se faire justice eux-mêmes après avoir été cambriolé à leur domicile. Au total, neuf personnes sont convoquées devant la justice. Le procès doit durer 2 semaines.

Les faits remontent à l’été 2017. Une période de forte activité pour la famille inculpée, qui propose la vente de glaces et de croustillons, et possède également un stand de trampolines et un manège sur la digue de Wimereux.

Alors que la saison haute démarre, la famille se fait dérober une somme d’argent à son domicile. Plutôt que d’avertir la police, elle décide de se faire justice elle-même. La famille consulte les caméras de surveillance, et pense reconnaître l’un des cambrioleurs: une personne de nationalité roumaine, qu’ils emploient de façon non déclarée, l’été, sur la digue.

En pleine nuit, ils mènent une expédition punitive, enlèvent l’individu qu’ils soupçonnent du cambriolage, ainsi que deux autres personnes. Les victimes sont torturées avec divers objets, avant d’être abandonnées sur le bord de la route, à plusieurs kilomètres de là. Leur dépôt de plainte permet aux policiers de mener l’enquête et d’identifier les auteurs présumés ainsi que leurs complices. Au total, neuf personnes sont donc présentés devant la cour d’assises à partir de ce lundi. L’une d’entre elles a choisi d’être défendu par l’un des ténors du barreau: l’avocat Franck Berton.

X
X