© préfecture maritime

La préfecture maritime a été prévenue ce lundi midi qu’une irisation avait été observée au large de Boulogne sur Mer. Le patrouilleur de la gendarmerie est allé sur place pour confirmer les faits et effectuer des prélèvements pour des analyses complémentaires. Selon les premiers éléments, il s’agirait d’une pollution par un hydrocarbure léger, de type gasoil. Le patrouilleur a procédé à un brassage mécanique pour éliminer la pollution qui s’étendait sur une peu plus 11km de long pour un près de 2 km de large. 

X
X