Nous avons suivi une équipe dans la forêt d'Ecault (© Delta FM)

Ramasser les déchets laissés par les migrants. C’est la mission que l’Etat a confié à l’association boulonnaise Rivages Propres. Nous avons suivi une équipe dans la forêt d’Ecault.

Un temps concentrées sur le Calaisis, les tentatives de traversées de migrants à bord d’embarcations de fortune se font désormais au départ de toute la Côte d’Opale. Conséquence: les réfugiés se cachent dans les espaces dunaires et boisés du Boulonnais, laissant derrière eux des tonnes de déchets au moment d’embarquer.

Pour faire face à ce phénomène et préserver des espaces naturels protégés, une convention a été signée avec l’association Rivages Propres, chargée de ramasser les déchets. D’un montant de 208 000 euros, cette convention est financée à 80% par l’Etat. 

Reportage dans la forêt d’Ecault:

 

Un chiffre qui ne prend pas en compte les embarcations pneumatiques et les moteurs.


X
X