Suzette Bochard et Raymond Lahoche (© J. Noël - Delta FM)

A Boulogne intra muros, près de 2 000 personnes bénéficient de l’aide alimentaire. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter depuis plusieurs années… Et c’est inquiétant, car ça veut dire que la précarité augmente. L’association boulonnaise d’aide alimentaire distribue en effet des produits à tous les habitants qui touchent moins de 700 euros par mois. Des couples avec enfants, des jeunes, des retraités… qui viennent chercher leurs denrées le vendredi au Chemin Vert et le mercredi rue Nationale. Les locaux de la rue Nationale viennent d’ailleurs d’être rénovés. Une chambre froide a été créée pour permettre de conserver plus longtemps les produits alimentaires.

Des femmes seules, des hommes seuls, des couples avec enfants, et même des retraités se retrouvent chaque mercredi devant les locaux de la rue Nationale. Leur point commun, c’est que ce sont des habitants de Boulogne qui touchent moins de 700 euros par mois. Et des gens dans ce cas-là, il y en a malheureusement de plus en plus selon Suzette Bochard, la présidente de l’association :

Pour stocker et distribuer les denrées, l’association boulonnaise d’aide alimentaire dispose de locaux, au 166 rue Nationale. Des locaux qui viennent d’être rénovés, grâce à la mairie de Boulogne et au mécénat de l’entreprise Axima. Un sacré changement pour Raymond Lahoche, président d’honneur de l’ABAL :

X
X