L’annonce a été faite jeudi soir, lors du conseil municipal de Boulogne-sur-Mer.

Réclamée par les dirigeants du club de football depuis de nombreuses années, la nouvelle pelouse du stade de la Libération sera bientôt réalité. Les élus de la mairie de Boulogne ont voté ce jeudi soir pour les demandes de subvention concernant la réfection du terrain. “Le stade date de 1954. Les hivers et l’accumulation des matchs font que la pelouse a besoin d’être changée. Pour être prête lorsque le championnat sera fini, il faut d’ores et déjà aller chercher des subventions et lancer un appel d’offres” a expliqué l’adjoint aux sports, Jean-Claude Etienne.

Les joueurs en rêvaient, la municipalité va le faire: la pelouse sera une pelouse hybride, composée de “20% de fibre et 80% d’herbe, ce qui permet de jouer et de s’entraîner. Cette technologie est coûteuse (1.200.000 euros, ndlr), mais permet l’amélioration de la perméabilité et de la résistance par rapport aux conditions météo” a souligné M. Etienne. 

Par ailleurs, les élus ont également approuvé le programme de travaux d’extension du stade de la Libération. Un programme qui consiste à créer une salle de presse, une salle de travail, un local délégué pour la supervision des matchs, une infirmerie et un local anti-dopage derrière la tribune présidentielle. Un chantier estimé à 176 850 euros HT pour l’acquisition des modules préfabriqués et 20 000 euros HT pour les travaux sur les parties existantes. L’objectif est de permettre au stade de la Libération d’être mis en conformité avec les demandes de la Fédération Française de Football, et d’accompagner une montée en Ligue 2 du club de l’USBCO. “Nous sommes là dans une première phase, a précisé le maire Frédéric Cuvillier. Il s’agit d’une amorce d’un programme qui devra être beaucoup plus ambitieux. Ces travaux sont indispensables”.

X
X