Un trafic de drogue démantelé par la police de Boulogne, deux Boulonnais impliqués. Lundi, les forces de l’ordre ont interpellé 9 personnes, soupçonnées d’avoir mis en place un trafic de cocaïne et d’héroïne sur le Boulonnais et la Côte d’Opale. Plusieurs grammes de drogue et des armes ont été saisies lors des perquisitions. Le résultat d’une enquête de plusieurs mois.

Tout a commencé en février dernier, lorsque la police reçoit un témoignage sur un possible trafic de drogue se déroulant sur le Boulonnais. Des investigations sont menées et confirment l’existence d’un réseau organisé depuis la métropole lilloise. Saisis dans le cadre d’une commission rogatoire, les policiers de Boulogne poursuivent alors leur enquête. Et c’est finalement ce lundi, à l’occasion d’un nouvel aller-retour entre les Pays-Bas et la métropole, qu’une opération mobilisant 65 agents est menée pour interpeller 9 personnes, de 17 à 31 ans. 5 sont originaires de la métropole lilloise, deux sont boulonnais, un autre vient de Melun, et le dernier est SDF. Les perquisitions ont permis de retrouver 300 grammes d’herbe de cannabis, de pieds de cannabis, plus de 500 grammes de résine de cannabis, 230 grammes d’héroïne, 100 grammes de cocaïne, un revolver d’alarme, un pistolet à impulsion électrique, 3 à 4 000 euros et du matériel de conditionnement de la drogue. L’enquête a permis de démanteler un réseau d’envergure alimentant la Côte d’Opale (Etaples, Boulogne, Calais…). La tête de réseau, originaire de la métropole lilloise, a été identifiée. Il a été déféré, ainsi que 3 autres personnes, au tribunal, ce vendredi. Deux autres personnes ont d’ores et déjà été écrouées. Un mineur a été placé en centre éducatif fermé. Et 2 autres ont été remis en liberté.

X
X