Les formateurs du centre AFPA s'étaient mobilisés en décembre dernier

Un temps menacé, l’AFPA de Boulogne a obtenu un “sursis virtuel”. C’est ce qu’a indiqué le représentant régional de la CGT, interrogé par Delta FM. La direction devait déposer un plan social le 7 mars dernier, mais elle ne l’a pas fait. La fermeture annoncée du centre de formation professionnelle est donc suspendue. Les syndicats restent mobilisés pour sauver l’AFPA de Boulogne et l’AFPA de Berck, qui emploient 154 salariés et forment chaque année des centaines de personnes.

Les syndicats se sont mobilisés pour sauver l’AFPA de Boulogne. Et ils ont obtenu une première victoire, puisqu’après 4 mois de consultation, la direction n’a pas déposé son projet de plan, comme c’était prévu le 7 mars. Les détails avec David Rinvegal, secrétaire régional de la CGT AFPA :

X
X