Loan Torondel (au centre), militant d’une association pro-migrants, a été condamné par le tribunal de Boulogne

Un ancien bénévole de l’association de l’auberge des migrants a été condamné ce matin par le tribunal correctionnel de Boulogne. Loan Torondel a été reconnu coupable de diffamation. Le 1er janvier dernier, il avait publié sur Twitter une photo montrant 2 policiers et un migrant. Il avait également publié un texte, ironique, dans lequel il imaginait que les policiers allaient confisquer la couverture du migrant alors que les températures extérieures étaient de 2 degrés. L’un des policiers l’a attaqué en justice. Le jeune homme de 21 ans écope de 1 500 euros d’amende avec sursis. Présente au tribunal de Boulogne , Amnesty International a réagi et juge la condamnation “inacceptable et dangereuse”. Pour l’ONG, cela pourrait dissuader les citoyens à dénoncer les agissements de la police de peur d’être condamné. Loan Torondel va faire appel.

Ce mardi, Loan Torondel a été condamné à 1 500 euros d’amende avec sursis. Il a décidé de faire appel, car selon lui, il n’y avait rien d’illégal à poster cette photo :

Nicolas Krameyer, responsable des libertés à Amnesty International, a réagi à la condamnation :

A noter que Loan Torondel a également été condamné à payer 500 € de dommages et intérêts au policier.

X
X