Une police plus visible, et plus accueillante. Voilà le bilan du commissariat de Boulogne, un an après le lancement de la police de sécurité du quotidien. Une police voulue par le président Emmanuel Macron, pour lutter contre le sentiment d’insécurité de la population. A Boulogne, le commissariat a notamment renforcé ses patrouilles à pied et à VTT, ce qui a permis de renforcer le contact avec les habitants et les commerçants. Des travaux ont également été réalisés au commissariat pour améliorer l’accueil des victimes.

La police de Boulogne a renforcé ses patrouilles à pied, passant de 2982 heures en 2017 à 7402h en 2018. Un partenariat a également été mis en place avec les commerçants. Et ça porte ses fruits, comme nous l’explique Arnaud Jublin, le commissaire de police de Boulogne :

La police va donc plus souvent vers les habitants. Et pour les habitants qui souhaitent aller vers la police, c’est aussi plus facile depuis quelques mois :

Le commissariat de Boulogne reçoit environ 27 000 personnes par an.

X
X