Il fallait s’y attendre. Suite aux propos du député LREM Jean-Pierre Pont sur Delta FM, accusant certains grévistes de « faits de terrorisme », les manifestants boulonnais ont mené une action sur sa permanence ce jeudi matin. Alors que le défilé réunissant environ 1.500 personnes traversait le centre ville de Boulogne, plusieurs grévistes ont déposé des autocollants syndicaux et des affiches sur la vitrine de la permanence du député rue de la Lampe. « Les citoyens veulent des réponses, les grévistes veulent des excuses » pouvait-on lire sur les pancartes accolées sur la façade de la permanence. Une permanence dont la sécurité avait été renforcée. 5 fourgons de police et une quinzaine d’agents se sont postés devant l’entrée pour éviter tout débordement. Les manifestants ont finalement poursuivi le défilé dans le calme. Le député Jean-Pierre Pont était absent de sa permanence.

0%
X
X