La permanence du député Jean-Pierre Pont a été une nouvelle fois vandalisée dans la nuit de dimanche à lundi. Un acte commis par des individus non identifiés, à la suite des déclarations du premier ministre, Edouard Philippe, qui a annoncé samedi faire usage de l’article 49.3 qui prévoit un passage en force du texte sur la réforme des retraites à l’assemblée.

Ce n’est pas la première fois que la permanence du député LREM est la cible de ce genre d’actes de vandalisme. Début Janvier, sur DeltaFM, il avait provoqué la colère des manifestants dans la France entière après avoir qualifié certains actes grévistes de « terrorisme ». 

 

X
X