Un mois et demi après le démantèlement d’un réseau de prostitution qui exploitait des femmes dans le Pas-de-Calais et le Vaucluse, l’homme suspecté de gérer les fonds de ce réseau doit être remis prochainement à la justice française. Il doit être entendu par un juge au tribunal de Boulogne-sur-Mer.

L’affaire débute en octobre 2019. A cette époque, les policiers de Boulogne surveillent un appartement de Boulogne-sur-Mer. Rapidement, les enquêteurs identifient un couple de Roumains suspecté d’exploiter des femmes de même nationalité dans le logement. les investigations menées permettent également de remonter jusqu’à deux autres femmes basées dans le Vaucluse, suspectées elles aussi de proxénétisme. Au total, le réseau est soupçonné d’avoir exploité une vingtaine de femmes. Sept personnes ont été interpellées. Parmi elles, un homme, qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen, a été arrêté en Espagne. Les autorités espagnoles ont envoyé un avis au tribunal de Boulogne ce lundi, indiquant que l’homme serait remis aux autorités françaises “dans les prochains jours”.

X
X