Suite du procès de Laurent Delvart aux assises du Pas-de-Calais. Depuis 2 jours, le Boulonnais de 50 ans répond de l’assassinat de sa femme et de son fils, survenu en septembre 2012. Hier, il est revenu sur les faits, avec détachement. Il a expliqué qu’il avait eu un coup de folie, lorsque sa femme a refusé la garde alternée. Il a alors sorti un couteau, qu’il avait acheté l’après-midi même. « Je regrette ce que j’ai fait. Je ne voulais pas la tuer » a-t-il déclaré. Pourtant, il est quand même descendu 5 minutes plus tard pour tuer également son fils Nessim, âgé de 6 ans. Pour ces faits, ce professeur au lycée Giraux-Sannier encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Le verdict est attendu jeudi.

Les corps de Naouel et Nessim Delvart avaient été retrouvés dans des mares de sang, le 7 septembre 2012. « Il y en avait partout, se souvient un enquêteur. De toute ma carrière, c’est la pire scène de crime de ma vie ». Une scène de crime que le tribunal a décidé de montrer. Plusieurs photos ont été diffusées :

X
X