A Boulogne, 250 personnes rassemblées samedi midi devant la gare ferroviaire pour défendre le service public et dénoncer les projets de la SNCF pour le littoral. Le groupe prévoit de réduire des dessertes TGV et des lignes TER pour les petites gares, avec par exemple, moitié moins d’arrêts en gare de Marquise / Rinxent. Des dizaines d’élus étaient là, drapés de leur écharpe tricolore, à commencer par le maire de Boulogne, Frédéric Cuvillier. Ancien ministre des transports, il demande “au monstre SNCF de prendre conscience de sa responsabilité sur les territoires”. Frédéric Cuvillier appelle à une nouvelle manifestation samedi prochain : même heure même endroit.

Cheminots, élus du Boulonnais, usagers, syndicat CGT, militants politiques de tous bord se sont rassemblés samedi midi devant la gare pour défendre le service public. Présent aussi le député En marche Jean-Pierre Pont et l’ancien président de la Région, Daniel Percheron. Reportage :

X
X