A Boulogne, les enseignants du lycée Branly sont en colère. Ils vont manifester demain midisur les marches de l’établissement. Ils protestent contre les suppressions de poste annoncées pour la rentrée prochaine.

Sur notre académie, ce sont 167 postes qui doivent disparaître dans les écoles du premier degré, les collèges et les lycées. Plusieurs établissements de l’Audomarois sont concernés. Des exemples ? Pour Thierry Quétu, secrétaire régional du syndicat SNES FSU, c’est tout simplement inacceptable :

D’autres actions sont prévues la semaine prochaine au lycée Branly. Les cours pourraient être perturbés dès lundi.

X
X