Nuit agitée pour les pompiers de Boulogne sur Mer. Les hommes de la caserne sont intervenus pour “plusieurs départs de feu” dans le quartier de Triennal. Des habitants n’hésitent pas à faire un rapport avec  l’interpellation d’un individu, rue de Strasbourg, la veille.

Laura*, une habitante du quartier, est sous le choc. Vers 5h, elle a découvert sa voiture vitres brisées et intérieur calciné. “Je devais me rendre au travail” explique-t-elle. Au lieu de ça, la jeune femme est allée ce matin déposer plainte au commissariat. 

Sa voiture ne serait pas la seule à avoir été la cible des délinquants. “Quand les forces de l’ordre sont arrivées, un jeune leur a crié que ça ne faisait que commencer, qu’ils en avaient pour toute la nuit”, témoigne une riveraine. Pour elle, il n’y a aucun doute: il s’agit d’une vengeance suite à l’interpellation difficile d’un individu suspecté de cambriolages, hier, non loin de là, rue de Strasbourg. “Hier soir, c’était chaud dans le quartier. En 40 ans, je n’avais jamais vu ça. Mais personne ne dira rien: ici, c’est la loi du silence. Si vous parlez, vous n’avez plus de voiture et de maison le lendemain”.

*Le prénom a été modifié

X
X