Depuis sa mise en service en 2018, le parking de Nausicaà enchaîne les déficits.

Depuis sa mise en service en 2018, le parking de Nausicaà, à Boulogne-sur-Mer, enchaîne les déficits. La communauté d’agglomération, qui avait confié la gestion du stationnement à Q-Park, va devoir indemniser la société à hauteur de plusieurs millions d’euros pour compenser les pertes.

Les raisons pour lesquelles le parking de Nausicaà n’est pas rentable sont multiples. Il y a évidemment la covid, qui a impacté la fréquentation de l’aquarium boulonnais. Mais la pandémie a débuté en 2020. Et déjà en 2018 et 2019, le parking était déficitaire. Pour Frédéric Cuvillier, c’est parce que « lorsque Nausicaà s’est agrandi, tout le monde s’attendait à une augmentation de la fréquentation qui serait étalée sur toute l’année. Finalement, la fréquentation de Nausicaà a bel et bien augmenté, mais surtout en haute saison touristique« . Le reste de l’année, le parking est resté désespérément vide.

Un expert agréé auprès des tribunaux a estimé que la société Q-Park avait donc subi un préjudice. Et à ce titre, elle doit être indemnisée. La communauté d’agglomération du Boulonnais doit donc rembourser près de 6 millions d’euros à Q-Park. Pour Antoine Golliot, du Rassemblement National, « cela illustre un échec politique important. Le parking était un investissement hasardeux« . Frédéric Cuvillier, lui, espère que le prochain agrandissement de Nausicaà, permettra au parking des Terrasses de la Falaise de trouver une rentabilité.


X
X