Des banderoles, des casseroles, et des profs en colère. A Boulogne, les enseignants de Langevin ont mis en place une opération collège mort aujourd’hui. Ils protestent contre la baisse des moyens annoncés pour la rentrée prochaine. Le rectorat prévoit en effet une diminution du nombre d’élèves. Près de 50 heures d’enseignement devraient donc être supprimés. Les enseignants craignent des suppressions de poste et des classes surchargées.

Dans ses prévisions, le rectorat estime que le collège Langevin va perdre des élèves et qu’il faut donc supprimer 50 heures d’enseignement. François Lemasson, prof de Français, a donc déployé des banderoles avec ses collègues pour protester contre cette décision :

Un rendez-vous est prévu lundi avec le rectorat à Arras. S’ils ne sont pas entendus, les professeurs du collège Langevin pourraient remettre en place des actions.

X
X