Sur le port de Boulogne, le secteur du mareyage est inquiet... (© Delta FM)

Les entreprises du port de Boulogne sont inquiètes des mesures de rétorsion annoncées par le gouvernement. Elles craignent un ralentissement dans les approvisionnements. Les produits de fête, comme le saumon d’Ecosse ou la langoustine, pourraient notamment être impactés.

Dix mois après la mise en place du Brexit, la Grande-Bretagne n’a toujours pas délivré la moitié des licences de pêche dans les eaux britanniques aux marins français. Pour faire plier les autorités britanniques, la France a annoncé qu’elle allait durcir le ton. Dès mardi prochain, tous les produits importés du Royaume-Uni seront systématiquement contrôlés.

Sur la zone de Capécure, les entreprises craignent des retards dans les approvisionnements de produits de la mer.

 

Le mareyage représente 1500 emplois sur le port de Boulogne. Ses représentants sont en contact avec les élus locaux et Paris pour éviter de mettre en péril l’activité.

X
X