Plusieurs scientifiques boulonnais sont actuellement en mer, à bord du navire "La Thalassa" (© Scheepvaartwest)

Combien y a-t-il de merlans, d’églefins, de harengs et de cabillauds au large de nos côtes ? Les pêcheurs peuvent-ils encore en ramener à quai ? Pour le savoir, des chercheurs de l’IFREMER sont actuellement en campagne scientifique en Manche et en mer du Nord. A bord du navire la Thalassa, ils effectuent des relevés sur l’âge, le sexe et la taille des poissons. Les résultats de leurs études, attendus pour le 10 février, serviront notamment à déterminer les futurs quotas de pêche.

Depuis le 20 février, et pendant encore une semaine et demi, les chercheurs de l’IFREMER effectuent des relevés : ils pêchent les poissons au chalut pour les étudier dans le laboratoire du bateau. L’objectif est d’avoir un diagnostic sur le nombre de harengs, de merlans, d’églefins ou bien encore de cabillauds… Les détails avec Dominique Godefroy, directeur de l’IFREMER à Boulogne :

X
X