27 859 tonnes de poissons ont été débarquées à Boulogne en 2020. Un chiffre en baisse de 12% par rapport à l’année précédente, mais qui permet quand même de conserver le titre de premier port de pêche de France. Grâce à son adaptation rapide à la crise sanitaire et au travail de tous les acteurs de la filière, la zone de Capécure a mieux résisté que d’autres ports français.

L’année 2020 a été marquée par la crise sanitaire et économique. Pendant plusieurs semaines, la zone de Capécure a tourné au ralenti :

Cette baisse de chiffre d’affaires a des conséquences, mais pas forcément aussi dramatiques qu’on pouvait le craindre :

X
X