L’imam de Rouen et l’un des fidèles de la mosquée comparaissent aujourd’hui devant le tribunal de Boulogne. Les deux hommes sont accusés d’avoir aidé des migrants à traverser la Manche pour rejoindre l’Angleterre.

Les deux hommes de 29 et 39 ans ont été interpellés en Normandie, fin avril. Comme souvent dans ce genre de dossier, ils ont été surveillés de près par les enquêteurs, pendant plusieurs mois. Et se retrouvent aujourd’hui devant le tribunal, soupçonnés d’avoir facilité le passage de dizaines de migrants en Grande-Bretagne. Les 2 hommes, l’imam de la mosquée de Rouen et l’un de ses fidèles, auraient fourni des bateaux pneumatiques aux clandestins. Clandestins qui embarquaient ensuite à bord de ces navires de fortune, sur les plages de la Côte d’Opale, de Bray-Dunes à Audresselles, dans l’espoir de regagner l’Angleterre. Un mode de passage périlleux, qui a littéralement explosé ces derniers mois. Selon les derniers chiffres communiqués par la préfecture, 62 traversées clandestines de la Manche ont été tentées entre octobre et mars. Cela représente environ 500 migrants, qui prennent de grands risques… La météo peut faire chavirer les embarcations. Et les collisions avec d’autres bateaux sont probables. Le trafic dans le détroit du Pas-de-Calais est en effet l’un des plus importants au monde.

L’audience des 2 prévenus a donc lieu cet après-midi au tribunal de Boulogne.

X
X