Frédéric Cuvillier et Didier Guillaume

En déplacement à Boulogne, le ministre de l’agriculture et de la pêche Didier Guillaume réaffirme son soutien aux pêcheurs. Pour Didier Guillaume, il n’est “pas possible” que les marins français ne puissent plus pêcher dans les eaux britanniques après le Brexit. Le gouvernement français est donc en négociations pour que les pêcheurs puissent continuer à travailler normalement. Si les négociations devaient prendre plus de temps que prévu, des mesures de compensation seront débloquées pour aider les marins qui doivent rester à quai.

Après le Brexit, les marins boulonnais pourraient avoir interdiction de pêcher dans les eaux britanniques. Une chose que ne peut pas accepter le ministre Didier Guillaume :

Le discours du ministre qui a convaincu les pêcheurs, et notamment Gérard Romiti, président du comité national des pêches :

Sept agents ont été recrutés pour effectuer les contrôles des camions britanniques qui importeront du poisson sur le port de Boulogne. Les entreprises qui transforment des produits de la mer devraient quant à elles pouvoir continuer à travailler correctement.

X
X