Les violences en famille, et notamment les violences conjugales, ont augmenté dans le Boulonnais pendant le confinement. Le Parquet de Boulogne a constaté une “montée en flèche” des procédures au mois d’avril et mai. La justice dispose de plusieurs outils pour faire face à ce fléau : elle peut notamment attribuer des téléphones aux victimes, pour qu’elles puissent avertir les forces de l’ordre en cas de grave danger. Et prochainement, le tribunal de Boulogne devrait également recevoir des bracelets anti-rapprochement pour les conjoints violents.

Dans le Boulonnais, les violences intrafamiliales représentent la problématique numéro 1 du tribunal, après celle des migrants. Reportage :

A noter que le Président de la Région Hauts-de-France vient d’envoyer un courrier à la ministre chargée de l’Egalité des Hommes et des Femmes. Xavier Bertrand réclame plus de places d’hébergement d’urgence pour les victimes de violences conjugales. Sur l’année écoulée, la région en avait réclamée 113, et seulement 30 ont été ouvertes.

X
X