Magistrats, greffiers, personnel de justice, avocats, près de 150 personnes derrière le corbillard. La marche funèbre a lentement traversé le centre-ville. Un cercueil, une gerbe de fleur, des visages fermés.

Un enterrement de 1ère classe pour dénoncer le projet de réforme de la justice.  Florent Fache, le bâtonnier de Boulogne :

Le gouvernement veut tester pendant 3 ans un tribunal criminel. Une nouvelle instance judiciaire à mi-chemin entre les assises et le correctionnel. Il n’y aurait alors plus de jurés, uniquement des magistrats professionnels. Pour la profession, c’est le symbole d’une justice dégradée :

La mobilisation continue. Prochaine étape : la grande manifestation nationale prévue le 11 avril prochain à Paris.

X
X