Les élus de la ville de Boulogne-sur-Mer ont voté ce jeudi soir une exonération de la taxe terrasses pour les commerçants impactés par la crise du covid.

Alors que les restaurateurs ne savent pas encore quand ils pourront rouvrir, la décision prise par la ville de Boulogne ce jeudi soir sera forcément bien accueillie par les professionnels. 

Une délibération surprise est apparue à l’ordre du jour du conseil municipal. Celle-ci indique que “la ville propose de dispenser du paiement du droit de place, les commerces qui n’ont pas pu exploiter leur terrasse, qu’il s’agisse de terrasses couvertes et fermées ou de terrasses dotées d’un auvent ou aménagées de tables et de chaises simplement posées sur le trottoir, du 18 mars au 2 juin, première période de fermeture imposée pendant laquelle les commerces ont dû cesser leur activité

Au-delà de cette exonération de 2 mois et demi, la ville a également souhaité “poursuivre son accompagnement” en exonérant ces mêmes commerçants de leur droit de place lié à l’exploitation d’une terrasse, “du 1er octobre 2020 au 31 mars 2021“.

Au total, les restaurateurs et cafetiers boulonnais bénéficieront donc d’une exonération de leur taxe terrasse pour une durée de 8 mois et demi. Pour la mairie, il s’agit d’une perte de 48 000 euros.

X
X