« La prime, c’est bien, mais on a surtout besoin de bras ». A Boulogne, le personnel de l’hôpital Duchenne lance un cri d’alarme. Une cinquantaine d’agents hospitaliers se sont rassemblés devant l’hôpital ce mardi matin, à l’appel de la CGT. Ils réclament une revalorisation de leurs salaires, et des moyens supplémentaires « pour prendre en charge les patients correctement ».

Même si l’Etat a annoncé une prime pour les soignants, Eric, intendant aux urgences de Boulogne, estime que ce n’est pas suffisant :

Et pour se faire entendre, le personnel de l’hôpital va multiplier les actions dans les prochaines semaines. Ecoutez Frédéric Bourgois, de la CGT :

Une nouvelle action est prévue mardi prochain, toujours devant l’hôpital.

X
X