De profondes transformations s’opéreront progressivement au sein du casino de Boulogne sur Mer

Boulogne a officiellement choisi le nouveau gérant du casino : ce sera le groupe belge Golden Palace. Le groupe Partouche, présent depuis 33 ans, devra donc quitter les lieux. Sa délégation prend fin au 29 juin. Elle ne sera pas renouvelée, son offre ayant été jugée insuffisante par la municipalité. La délégation de service public va revenir au leader belge des salles de jeux. Golden Palace va investir 1.6 millions d’euros pour moderniser l’établissement et développer l’offre de loisir. Tous les salariés du casino seront repris. Le maire de Boulogne s’attend à une contre-attaque juridique du groupe Partouche, mais Frédéric Cuvillier affirme être serein quant à l’issue du possible contentieux. Le groupe Partouche aurait déjà réclamé 13 millions d’euros à la ville. « Si besoin le juge tranchera » a le maire.

Le conseil municipal a validé le choix de confier la gestion de l’établissement au groupe belge Golden Palace. Le groupe Partouche, et c’est unique, devra donc rendre les clés du casino qu’il gérait depuis 33 ans. Sa délégation de service public prendra fin au 29 juin prochain. L’offre de l’actuel délégataire a été jugé insuffisante par les élus et par le maire Frédéric Cuvillier, séduit par le dynamisme de Golden Palace :

Golden Palace s’engage à reprendre la cinquantaine de salariés et pourrait embaucher en augmentant le nombre de machines à sous. Golden Palace va investir, dans un 1er temps, 1,6 millions d’euros pour rénover et moderniser le casino. Son administrateur, Massimo Menegalli, présent hier soir au conseil municipal, nous a confié avoir été séduit par le développement de Boulogne sur Mer :

A noter qu’hier soir les 4 élus du Rassemblement National ont voté contre la délibération, reprochant à la ville d’avoir choisi un casinotier étranger.

De profondes transformations s’opéreront progressivement au sein du casino de Boulogne sur Mer
X
X