© CCVCO

Pouvoir glisser sur le sable à toute vitesse, sentir le vent de la liberté sur son visage… Voilà ce qu’attendent avec impatience les pratiquants de char à voile de la Côte d’Opale. Mais pour l’instant, c’est impossible : les plages sont toujours interdites au public. A Boulogne, le club de char à voile espère une réouverture « le plus tôt possible », mais pointe du doigt des protocoles lourds à respecter, et coûteux. Le club va en effet devoir fournir des gants, des masques, et des charlottes à tous les pratiquants. Le matériel devra également être désinfecté entièrement après les séances.

A Boulogne, le club de char à voile vit des moments compliqués : les touristes sont absents, les groupes scolaires ont annulé toutes leurs réservations, et les licenciés ne savent pas encore quand ils pourront à nouveau glisser sur le sable. Nathalie Devigne, directrice du club de char à voile de la Côte d’Opale :

Des protocoles lourds à mettre en place. Tellement lourds que le club se demande s’il pourra les appliquer :

X
X