Après le Brexit, comment va se passer la collaboration avec les Britanniques pour l’exploitation des données scientifiques récoltées en Manche et en Mer du Nord ? C’est la question que se posent les chercheurs de l’IFREMER, l’Institut Français de Recherche pour l’exploitation en mer, basé à Boulogne. Le 31 janvier, la Grande-Bretagne va quitter l’Union Européenne. Et personne ne sait vraiment comment vont se passer les échanges avec la Grande-Bretagne. Les poissons, eux, ne connaissent pas de frontière. « Il faudra donc trouver des dispositifs de collaboration entre Etats » a déclaré le PDG de l’IFREMER, en visite à Boulogne récemment. 

Le 31 janvier prochain, la Grande-Bretagne va quitter l’Union Européenne, et personne ne sait comment la collaboration scientifique va se passer après cette date. Ecoutez François Houlier, président directeur général de l’IFREMER, l’Institut Français de recherche pour l’exploitation en mer, en visite récemment à Boulogne :

X
X