Jean-Marie Baheu est l’armateur du navire Murex qui a brûlé dans la nuit du 15 juillet. À quatre ans de la retraite, le Boulonnais voulait laisser un outil quasiment neuf à son fils, prêt à prendre la suite de son père. Il y a deux ans et demi, Jean-Marie achète ce bateau 635 000 euros sur ses propres fonds. Marin depuis 28 ans, il est aussi à la tête d’un équipage de neuf salariés qui ne peuvent aujourd’hui plus travailler.

Vendredi dernier, Jean-Marie Baheu a pu échanger avec Hervé Berville, secrétaire d’État chargé de la Mer, en visite à Boulogne.

 

Jean-Marie et son épouse ne cachent pas leur colère face au ministre. Ils l’ont tous deux interpellé derrière la Socarenam, devant les ruines du Murex, pour que l’État leur vienne en aide après l’incendie criminel de leur bateau.

 


X
X