Espèce protégée, le goéland reste source de pollution sonore et visuelle

Empêcher la nidification des goélands argentés. C’est l’objectif de la mairie de Boulogne, qui vient de relancer sa campagne pour perturber l’installation de cette espèce protégée en centre-ville.

Sources de pollution sonore et visuelle, avec leurs déjections et leur vilaine habitude d’arracher les sacs poubelles, les goélands argentés sont néanmoins une espèce protégée. Conséquence: il est interdit de détruire leur nid.

En revanche, la mairie de Boulogne-sur-Mer a obtenu une dérogation préfectorale pour perturber la construction des nids. Objectif: inciter les goélands à quitter le centre-ville pour retrouver leur habitat naturel dans les friches et les falaises en bord de mer.

Si vous êtes propriétaire d’un bâtiment sur Boulogne et que vous constatez la présence de volatiles en train de faire leur nid, c’est le moment d’appeler la mairie. Le service animalier Opale Capture interviendra pour empêcher les oiseaux de s’installer durablement.

Les détails avec Jérémie Marion, responsable du service animalier Opale Capture.

 

Ces interventions de perturbation doivent être réalisées avant la première ponte des goélands ou au plus tard avant le 15 mai.


X
X