Onze jours après la mise en application du Brexit, les marins pêcheurs boulonnais restent coincés dans les eaux françaises. La commission européenne n’a toujours pas envoyé les autorisations d’accès aux eaux britanniques, comme le prévoit l’accord trouvé entre Londres et Bruxelles. En cause : « un retard administratif ». Un motif qui ne satisfait pas les pêcheurs, qui s’impatientent. Interrogés par Delta FM, les représentants du comité régional des pêches confirment que « ça commence à grincer des dents sur le port », fin de citation.

La pression commence à monter sur le port de Boulogne. Onze jours après la mise en application du Brexit, les pêcheurs n’ont toujours pas reçu les autorisations pour pêcher dans les eaux britanniques. En cause : un retard administratif du côté de la commission européenne. Une raison qui ne convainc pas vraiment les pêcheurs, qui commencent à s’impatienter :

X
X