Une Boulonnaise soupçonnée d’avoir tué sa mère d’un coup de couteau. Les faits se sont déroulés en 2015, à Boulogne. Trois ans et demi après, le procès de la femme s’ouvre aujourd’hui aux assises du Pas-de-Calais, à Saint-Omer. Un procès qui va durer 3 jours et pendant lequel l’accusée devra s’expliquer. Rappel des faits.

Souvenez vous c’était le 9 mai 2015. Une femme, Josette Sauvage, était retrouvée morte, dans sa maison de la rue des Prêtres, derrière l’église St Nicolas, à Boulogne. La septuagénaire baignant dans son sang venait d’être tuée d’un coup de couteau. Très vite, les soupçons se sont portés sur sa fille… Une dame connue des Boulonnais pour se promener dans les rues de la ville avec ses chiens dans une poussette. Connue pour ses excès, elle reste encore aujourd’hui la seule et unique suspecte de l’assassinat de sa mère. Elle aura donc 3 jours pour s’expliquer devant la cour d’assises de Saint-Omer. Un tribunal qu’elle connaît bien, puisqu’elle a déjà pris place dans le box des accusés. C’était en 2016, dans un procès pour actes de torture et de barbarie, avec deux autres individus. Delta FM avait suivi ce procès, et on se souvient d’une petite femme fantasque, aux propos décalés, qui n’avaient jamais quitté ses lunettes noires à cause, disait-elle, d’un problème aux yeux. Elle avait été condamné à 10 mois de prison avec sursis. Cette fois, elle sera seule dans le box des accusés. Et c’est de la mort de sa mère qu’elle devra répondre.

Le verdict est attendu vendredi.

X
X