Bonne nouvelle pour les salariés de l’usine Delpierre, dont une partie a été détruite par un incendie la semaine dernière : la direction a annoncé que la production pourrait reprendre au mois de mars. L’activité devrait redémarrer dans un bâtiment sur la zone de Capécure. La structure de l’usine actuelle a été fragilisée par l’incendie, dont l’origine est toujours inconnue. Accompagnée par les pompiers et les forces de l’ordre, la direction a pu récupérer plusieurs machines, ainsi que les affaires personnelles des salariés évacués. L’usine Delpierre, qui produit environ 6 tonnes de sushis par semaine, emploie une centaine de personnes. Les dirigeants de la société ont envoyé une demande d’indemnités de chômage partiel.

L’enquête est toujours en cours, mais les forces de l’ordre ont donné l’autorisation de pénétrer dans le bâtiment. Les salariés qui avaient été évacués ont donc pu récupérer leurs affaires… en attendant de récupérer leur travail. Ce qui devrait être possible d’ici quelques semaines. Explications :

A noter que pour l’instant, les salariés n’ont aucune perte de salaire. Mais la société a envoyé un dossier de chômage partiel en préfecture. Dossier qui est actuellement à l’étude.

0%
X
X