A Boulogne, les salariés de l’hôtel des gens de mer sont inquiets pour leur avenir. Vendredi, ils ont accroché une banderole sur la façade de l’hôtel. Une banderole sur laquelle ils avaient écrit “Le maire nous a détruit. Adieu foyer des marins”. Les salariés accusent en effet le maire de vouloir fermer leur hôtel pour permettre la construction d’un autre complexe hôtelier, sur la place de la République.

Frédéric Cuvillier a tenu à réagir à ces accusations. Dans un communiqué, il explique que la fermeture de l’hôtel est liée à un conflit entre le propriétaire et l’occupant de l’hôtel, et qu’il n’est pas responsable. C’est déjà ce qu’il nous avait confié , au mois de juin dernier. Ecoutez :

X
X