“Les grévistes mettent des vies en danger”. Cette phrase, c’est celle d’un médecin du centre-ville de Boulogne. Ce mardi, plusieurs coupures de courant ont été constatées dans plusieurs quartiers de la ville. Selon nos informations, il s’agissait de baisse de tension volontaires de la part des agents en grève chez Enedis.

Problème : plusieurs cabinets de médecins ont été impactés par cette action. Sans électricité, et donc sans ordinateur, les professionnels de santé n’avaient plus accès au dossier médical de leurs patients. Du matériel de soins était également hors service à cause des pannes de courant.

X
X