Frédéric Cuvillier était le suppléant de Mireille Hingrez-Céréda dans la course à la députation. (© Delta FM)

Une suspension qui fait suite aux élections législatives, et à la candidature dissidente menée par Mireille Hingrez-Céréda. Le maire de Boulogne, ancien ministre des transports, était son suppléant. Et pour avoir maintenu leur candidature malgré les accords de la NUPES, ils risquent l’exclusion du parti socialiste. Face à cette situation, Frédéric Cuvillier rappelle qu’ils ont obtenu le soutien de la fédération du Pas-de-Calais, des militants locaux… et qu’ils ont fait le meilleur score de la gauche sur la circonscription. Il revendique “le devoir moral de défendre le territoire”, et met en avant la décision de justice qui a invalidé en juin l’accord PS-Nupes faute d’avoir organisé une convention nationale sur ce sujet. Le maire estime donc qu’il ne peut y avoir de sanction pour les “dissidents”.


X
X