Pour lutter contre la délinquance, Frédéric Cuvillier aimerait que les policiers boulonnais… restent à Boulogne. Le député-maire indique qu’il va interpeller l’Etat et le ministère de l’Intérieur sur la question de la sécurité à Boulogne. Selon lui, les policiers boulonnais sont trop souvent appelés en renfort à Calais… Du coup, les effectifs sont moins présents à Boulogne et dans les quartiers prioritaires, c’est le cas du Chemin Vert ou bien encore de Beaurepaire. Des quartiers où la délinquance est toujours présente, malgré des renforts de police.

L’année dernière, le député-maire Frédéric Cuvillier avait déclaré qu’il était déçu des résultats des zones de sécurité prioritaire. Et il en remet une couche cette année. Selon lui, les policiers ne sont pas assez nombreux sur le Boulonnais, à cause de l’Etat qui les envoie à Calais :

X
X