Une liaison de bateaux entre l’Irlande et Boulogne. Voilà ce qu’aimerait Frédéric Cuvillier. Le maire de Boulogne a rencontré le Premier Ministre Edouard Philippe, mardi soir à Matignon. Le maire a notamment évoqué les enjeux du Brexit. Lorsque le Royaume-Uni sortira de l’Union Européenne, cela aura un impact sur le port de Boulogne, et notamment sur la filière pêche. En effet, 60% de la pêche boulonnaise s’effectue dans les eaux britanniques, et 400 000 tonnes de poisson transformé à Capécure provient de la Grande-Bretagne. Pour limiter les pertes, Frédéric Cuvillier aimerait une liaison maritime avec l’Irlande, pour acheminer le poisson sur le port de Boulogne.

Si le Royaume-Uni quitte l’Union Européenne, ça pourrait être catastrophique pour le port de Boulogne : il y aurait à nouveau des mesures strictes et des contrôles de douane entre la France et l’Angleterre. Pour sauver les meubles, Frédéric Cuvillier aimerait qu’une liaison soit créée entre Boulogne et l’Irlande :

En mettant en place de nouvelles liaisons ailleurs que sur la Côte d’Opale, les Britanniques espèrent ainsi contourner le problème des migrants. D’ailleurs à ce propos, Frédéric Cuvillier a également demandé au Premier Ministre de maintenir le CROSS Gris-Nez, qui assure la surveillance du détroit. Des craintes de restructuration avaient en effet été évoquées.

0%
X
X