72 000 euros. Voilà ce qu’a dû dépenser les organisateurs pour sécuriser les fêtes de la mer à Boulogne. Dans un contexte d’état d’urgence et de menace terroriste, l’événement connaît quelques modifications cette année. Il ne sera plus totalement ouvert comme c’était le cas auparavant. Les visiteurs devront passer par l’une des 4 entrées pour se faire fouiller, avant de pouvoir pénétrer sur les quais. De nombreuses forces de sécurité seront également présentes tout au long de l’événement, du 13 au 16 juillet. L’entrée aux fêtes de la mer est gratuite.

72 000 euros ont été consacré à la sécurisation des lieux. C’est quasiment un quart du budget. Le détail avec Claude Allan, élu en mairie de Boulogne, et chargé d’organiser les fêtes de la mer :

X
X