Le maire de Boulogne va boycotter la visite de la ministre du travail. Muriel Penicaud est attendue demain dans le Boulonnais pour venir constater l’efficacité du plan pauvreté. Un avis que ne partage pas le maire de Boulogne. Frédéric Cuvillier se montre très critique envers la politique du gouvernement, qu’il accuse de “piétiner des dispositifs qui fonctionnent”. Il rappelle notamment la suppression des contrats aidés, et la suppression des aides apportées aux structures de retour à l’emploi. “Un véritable crime social” selon Frédéric Cuvillier, qui ne participera pas à la visite de la ministre, demain.

Selon Frédéric Cuvillier, les mesures prises par le gouvernement représentent un véritable “crime social”. Il a accusé la ministre du travail de “piétiner des dispositifs qui fonctionnent”. Il n’a toujours pas digéré la suppression des contrats aidés :

Muriel Penicaud doit visiter ce vendredi l’association des Paniers de la Mer, à Boulogne. Elle ira ensuite à St Léonard pour rencontrer des jeunes en insertion dans l’entreprise de construction Roger Delattre.

X
X