On en sait plus sur la grosse opération de police menée au camp de Terlincthun, la semaine dernière, à Boulogne.

Mardi 22 février, de nombreux fourgons de CRS avaient bouclé la zone pour permettre aux forces de l’ordre d’investir le camp de gens du voyage sédentarisés. Selon nos confrères de la Voix du Nord, au moins une personne installée dans le camp a été arrêtée ce jour-là. L’homme est suspecté d’avoir participé à des vols par ruse, commis à Lille en octobre et novembre dernier.

Le scénario était bien rôdé: les malfrats se rendaient au domicile de retraitées en se faisant passer pour des policiers, et repartaient avec un sacré butin: 6000 euros et des bijoux chez la première victime, 15000 euros, des pièces d’or et des lingots chez la seconde. L’enquête, confiée à la sûreté départementale du Nord, a permis d’obtenir des adresses, notamment celle du camp de Terlincthun, à Boulogne. C’est là notamment qu’avait été retrouvés, en avril dernier, des armes et des faux uniformes de police.

Trois personnes, âgés de 20, 33 et 36 ans, ont été interpellées mardi dernier, dont l’une lors de l’opération menée au camp. Un camp sur lequel les policiers ont également saisi des véhicules et des montres de luxe. Les trois suspects ont nié les faits en garde à vue. Ils ont été placés en détention provisoire en attendant leur procès, prévu le 30 mars

 


X
X