Une vingtaine d’agents employés par la SEPD sur le port de Boulogne ont manifesté ce vendredi matin devant la criée. Ils réclament de meilleures conditions de travail, notamment au centre de lavages des caisses de poisson.

Ils disposent d’un bâtiment et d’équipements flambant neufs, mais le compte n’y est pas. Selon les syndicats, le nouveau parc à coffres demande « plus de manutention« .

Depuis plusieurs années, des agents en intérim viennent compléter les effectifs. « Ils cumulent des contrats à la semaine, et certains ont perdu leurs avantages car ils ont dû changer de boîte d’intérim en cours de route » souligne la CGT, qui dénonce « des contrats précaires qui permettent à la direction de faire des économies« . 

Wilfried Mataguez, secrétaire général CGT du port de Boulogne, demande à ce que ces employés soient titularisés.

 

 

 

X
X