Mercredi dernier, les salariés de Delpierre Mer et Traditions apprenaient que leur entreprise était placée en liquidation (© Delta FM)

63 ou 143 licenciements ? C’est la question que se posent tous les salariés de l’entreprise Delpierre Mer et Traditions, à Hesdin l’Abbé. Le tribunal doit décider aujourd’hui si la société peut être reprise par Pascal Cochez, un industriel valenciennois. Si c’est le cas, 80 emplois seront sauvés. Sinon, c’est toute l’entreprise qui sera liquidée, et 143 personnes se retrouveront sur le carreau. L’audience est programmée à 14h. La rue Faidherbe devrait être bloquée à la circulation en raison d’un rassemblement des salariés.

Une audience est programmée à 14h au tribunal de commerce. Avec 2 solutions : soit le tribunal valide la liquidation pure et simple de l’entreprise et les 143 licenciements. Soit les juges autorisent la reprise de la société. Dans ce cas-là, la casse sociale serait limitée, mais 63 employés seraient licenciés. Dans tous les cas, le coup serait dur à encaisser pour les salariés. Qui désignent tous un homme comme responsable :

X
X