Alors que les pêcheurs sont satisfaits de l’accord trouvé à quelques jours du Brexit, le maire de Boulogne, lui, appelle à la vigilance. Jeudi soir, à la veille de Noël, l’Union européenne et le Royaume-Uni ont trouvé un accord in extremis, quelques jours avant que les Britanniques ne quittent définitivement l’Europe. Un accord qui permet aux pêcheurs français, et notamment aux marins boulonnais, de continuer à aller dans les eaux anglaises. Mais pour ça, ils doivent renoncer à 25% de leurs captures. “On ne peut pas parler de victoire quand on perd un quart de son activité” a déclaré le maire de Boulogne.

Interrogé par nos soins, le président du comité régional des pêches dans les Hauts-de-France estime qu’il s’agit d’un accord satisfaisant. Mais ce n’est pas l’avis du maire de Boulogne, Frédéric Cuvillier :

X
X