Après les barrages filtrants mis en place hier sur plusieurs ronds-points du Boulonnais vendredi, les gilets jaunes maintiennent la pression.

En plus du giratoire de Leclerc, toujours occupé, les manifestants ont mis en place des barrages aux entrées et sorties de la zone portuaire de Boulogne. « Des poids lourds roulent aujourd’hui pour éviter les barrages de demain, alors on les bloque » explique un gilet jaune.

Objectif: perturber l’économie locale pour protester contre la hausse des carburants et les taxes instaurées par le gouvernement.

Capécure représente le premier centre de transformations de produits de la mer en Europe. La zone livre notamment les poissonniers et restaurateurs de France via la plateforme de Rungis.

X
X