De gauche à droite : Anne-Sophie Lefebvre, interprète, Aurélie Blanc, présidente, Anne Caron, référente sociale et Julie Labbé, chargée de communication (© Delta FM)

A Boulogne, l’association Sourd’Opale a du mal à se faire entendre. Faute de subvention des politiques, l’association vient de licencier deux salariées. C’est dommage, car elle propose de nombreux services pour les personnes sourdes et malentendantes : visites guidées au musée, aide dans les démarches administratives, sorties loisirs… L’association Sourd’Opale organise aussi des cours de langue des signes. Des ateliers qui seront forcément moins nombreux dans les mois à venir, faute d’argent. Une assemblée générale a lieu vendredi à 18h à la maison des associations. Sourd’Opale recherche des bonnes volontés et de l’argent pour poursuivre son aventure.

Créée en avril 2015, l’association propose de l’aide pour les personnes sourdes dans leurs démarches administratives. Elle organise aussi des visites guidées en langue des signes et des sorties loisirs… et donne des cours de langue des signes pour les personnes entendantes. Ces activités sont aujourd’hui menacées, faute d’argent :

X
X